En fait, c’est plus agréable à avoir. Lorsque le fil de la bobine est épuisé, une lumière clignote. C’est particulièrement utile pour les travaux de couture créatifs où l’on utilise beaucoup de fil. Par exemple, lors de la broderie, de la couture à main levée et avec de grandes longueurs de tissu. Mais : alors que sur les anciennes générations de machines à coudre, le fil de boucleur se trouve dans le crochet dit à double circulation et ne peut être vu de l’extérieur, aujourd’hui, le fil de boucleur est visiblement positionné sous l’aiguille. Il suffit, à mon avis, d’y jeter un coup d’œil avant de commencer à coudre.

L’enfileur d’aiguilleshttps://www.campagnac.fr/theme-couture-domaine-de-travail/

“Un enfileur d’aiguille intégré est une particule ingénieuse qui vous aide à tirer le fil à travers le chas de l’aiguille sans avoir à vous regarder de près. Il s’agit d’un petit mouvement qui tire le fil sous un minuscule crochet, le libère et le tire à travers l’œil. Il faut un peu de pratique, mais ensuite c’est une belle chose.

Pression réglable du pied presseur

La plupart des machines à coudre offrent la possibilité de réguler la pression du pied presseur. Alors que sur les machines à coudre plus anciennes et moins chères, c’est souvent la seule possibilité d’optimiser la couture ou l’alimentation en tissu, par exemple pour le molleton/la suède ou la soie/doublure, elle n’est guère utilisée sur les machines à coudre modernes et plus chères. L’alimentation est généralement meilleure, certains ont également une alimentation par le haut et il existe même des machines à coudre qui utilisent un système de capteurs pour détecter le matériau sous le pied-de-biche et s’y adapter sans que vous le remarquiez. Comfort de Luxe.