Ouvrir un restaurant et en faire une affaire qui marche est un projet en plusieurs étapes qui nécessitent une phase de réflexion conséquente, qui implique des obligations légales, et où un business plan est essentiel.

Une introspection préalable

Ouvrir un restaurant implique des sacrifices, des efforts de tous les instants, une volonté permanente de se démarquer de la concurrence. Au vu des concessions à faire, et avant de se lancer, une introspection est capitale. C’est le moment où l’on se pose des questions sur sa motivation profonde, son habileté à prendre en charge un projet de cette envergure, sa capacité financière et d’investissement.

ouvrir un restaurant 1Une étude de marché

Afin de ne pas devenir l’un de ces établissements de restauration qui ferment après moins d’un an, l’étude de marché est essentielle. Il s’agit d’évaluer la concurrence, d’identifier les besoins non encore couverts et d’analyser l’état du marché. Ceci permet de savoir si le projet sera viable, si le concept est suffisamment pertinent et si c’est réellement une opportunité commerciale qu’il convient de saisir.

Un emplacement adéquat

Il s’agit ensuite de trouver un emplacement et un local. Il est essentiel que ceux-ci soient en adéquation avec le concept choisi. La taille du marché dans la zone d’implantation, les caractéristiques démographiques telles que le rapport homme/femme ou la pyramide des âges, ainsi que le type d’activités dans les environs sont des éléments capitaux. Le profil des clients potentiels entre aussi en ligne de compte.

Une obligation légale

ouvrir un restaurantLe restaurant, en tant qu’entreprise, doit avoir un statut juridique. De ce statut dépendent les formalités administratives et la fiscalité qui régissent l’établissement. Si l’établissement sert des boissons alcoolisées, il est important de réaliser les démarches nécessaires en vue d’obtenir la licence adéquate, et de programmer des séances de formation obligatoire pour le personnel.

Un business plan convaincant

Le business plan se définit comme étant un prévisionnel financier qui met en rapport le besoin de financement de l’établissement, d’une part, et son potentiel de rentabilité, d’autre part. C’est sur la base de ce document que les banques et autres investisseurs prennent la décision de financer ou non le projet. Il est donc important qu’y figurent clairement les objectifs financiers, mais aussi commerciaux et stratégiques.

Un plan marketing efficace

Une fois que les investisseurs sont séduits, il est capital de conquérir les clients, car d’eux dépendent la viabilité du projet. Une fois ceux-ci attirés par le concept, le service, la qualité des plats, il est important de les pousser à la fidélité. Les arguments permettant d’atteindre cet objectif doivent figurer dans le plan marketing.